La crise des missiles de Cuba

Témoins de l'époque

La peur de la 3e guerre mondiale

Gisela Abels-Lahr décrit comment elle a vécu la crise de Cuba en tant que membre de l'administration du Commandement de la Défense Territoriale (KTV) à Bonn-Bad Godesberg.

Crise cubaine

En octobre 1962, le monde entier a retenu son souffle pendant la crise de Cuba. Edith Czerwinski-Labusch et ses parents avaient également très peur du déclenchement d'une Troisième Guerre mondiale.

Prêt pour l'alarme

Horst-Werner Dumjahn était un soldat de la Bundeswehr stationné à Mainz-Gonsenheim au début des années 60. Dans le clip, il raconte comment la Bundeswehr a été mise en état d'alerte lors de la crise de Cuba et quelles en ont été les conséquences pour lui en tant que soldat.

Toujours prêt

Jürgen Lange, ancien soldat de la NVA, se souvient de la crise des missiles de Cuba en octobre 1962. Pour les membres de l'armée, la menace d'un échange de coups entre les États-Unis et l'Union soviétique signifiait un état d'alerte permanent. Il en a eu assez.

Un voyage semé d'embûches

Le grand maître allemand des échecs Wolfgang Uhlmann s'est rendu à La Havane en 1964 pour participer à un tournoi. Le voyage à lui seul était une aventure pour lui. Le séjour à Cuba l'a finalement dédommagé de ce voyage éprouvant.

Message de la crise des missiles cubains

Le soldat américain Bill Woods était stationné à Berlin-Ouest depuis 1960. Même si son unité d'infanterie n'a pas été directement touchée par la crise de Cuba, la ville divisée allait occuper une place très particulière lors du déclenchement de la Troisième Guerre mondiale.

La crise de Cuba à la frontière interallemande

Wolfgang Christmann, alors employé par la Bundesgrenzschutz à la frontière interallemande, évoque le durcissement idéologique des années 60. Christmann se souvient comment le contact entre les gardes-frontières d'Allemagne de l'Est et d'Allemagne de l'Ouest devenait de plus en plus glacial et comment les employés du BGS restaient en alerte pendant des semaines.

Logo CWM