Espionnage

Témoins de l'époque

Formation d'espion

Eberhard Fätkenheuer, originaire du Brandebourg, a rencontré son futur ami autrichien "Karli" lors d'un voyage en train à Prague en 1968. Sept ans plus tard, cet ami l'a recruté comme agent de la CIA, l'agence de renseignement extérieure des États-Unis. Fätkenheuer se souvient de sa formation d'agent, qui s'est déroulée au lac Balaton (en allemand Plattensee) en Hongrie.

Sous l'emprise du NKVD

Günther Rehbein, citoyen de RDA, est arrêté sans raison apparente par le ministère de l'Intérieur soviétique en 1952 et torturé de la manière la plus brutale.

Visite fatale

Arnold Kirchner, citoyen de la RDA, a été emprisonné pendant un an pour avoir prétendument corrompu des officiers de police judiciaire. Il a été accusé à plusieurs reprises de nouveaux délits. Craignant d'être à nouveau arrêté, Kirchner s'enfuit à Berlin-Ouest. Il trouve rapidement un emploi de rédacteur politique à la RIAS. Lorsque sa mère lui rendit visite, elle fut immédiatement arrêtée à son retour à Halle (Saale) et condamnée à 25 ans de travaux forcés en Sibérie pour espionnage et incitation à la haine anti-soviétique.

Destruction et sauvegarde

Hannelore Köhler a participé à l'assaut du siège de la Stasi dans la Normannenstraße à Berlin le 15 janvier 1990 et est devenue peu après porte-parole du Comité des citoyens pour la dissolution du ministère de la Sécurité d'État. Köhler raconte comment les membres de la Stasi ont trompé le comité pour faire disparaître des dossiers compromettants.

Espionnage pour l'Occident

Helmuth Peters et deux de ses camarades de classe se sont opposés aux dispositions de l'occupant soviétique. Il s'oppose ouvertement et entretient des contacts avec la zone occidentale. Avec son ami, il contactait des journalistes par le biais de la RIAS, pour lesquels ils fournissaient des informations en provenance de la zone libre. Un jour, leur espionnage fut découvert et ils durent s'enfuir.

Logo CWM