Exposé Image principale - Expo Main Image
Mouvement pour la paix

Éclats d'une fusée à courte portée 9K714 Oka (SS-23 Spider)

Prêt du Raketenmuseum Pinnow

Un fragment de fusée à courte portée OTR-23 Oka (désignation OTAN SS-23 Spider) enchâssé dans de l'acrylique.

En signant le Traité FNI le 8 décembre 1987, l'Union soviétique et les États-Unis se sont mis d'accord pour détruire tous les missiles à moyenne et courte portée (entre 500 et 5500 km) basés au sol/à longue portée. Il s'agissait du premier et du seul traité de désarmement de la guerre froide à désarmer une catégorie entière de systèmes de missiles nucléaires.

Sous supervision mutuelle, tous les missiles nucléaires à courte et moyenne portée des États-Unis et de l'Union soviétique ont été détruits entre 1988 et 1991. Les missiles soviétiques ont été détruits à Saryozek, dans la République soviétique du Kazakhstan, sous la supervision d'inspecteurs américains. En souvenir de cet événement particulier, la partie soviétique a capturé en acrylique des fragments individuels d'un missile OTR-23 Oka détruit et les a offerts aux inspecteurs.

Pour plus d'informations sur le traité FNI, consultez la chronologie du désarmement.

MUSÉE DE LA GUERRE FROIDE

Image pour la station : . - Image for station : .

L'ambassadrice Eileen Malloy, chef du département de contrôle des armements à l'ambassade des États-Unis à Moscou, sur le site de destruction de Saryozek au début de l'année 1990.

© Département d'État américain

Image pour la station : . - Image for station : .

Des inspecteurs soviétiques accompagnés de leurs homologues de l'OTAN entrent dans un dépôt d'armes nucléaires à Greenham Common, au Royaume-Uni, en 1989.

© Wikicommons

Image pour la station : . - Image for station : .

Dessous de la pièce d'exposition

MUSÉE DE LA GUERRE FROIDE

Image pour la station : . - Image for station : .

OTR-23 Gombo (SS-23 Spider)

L'OTR-23 Oka était un missile soviétique de courte portée capable de lancer des ogives conventionnelles et nucléaires d'une portée maximale de 480 km. Il a été développé dans les années 1970 et mis en service en 1980. Les missiles pouvaient être lancés à partir d'une rampe de lancement mobile, ce qui rendait ce système d'armes difficile à détecter et à combattre. De plus, l'Oka était capable d'engager plusieurs cibles simultanément grâce à ses ogives multiples. Outre l'Union soviétique, la NVA et les forces armées tchécoslovaques et bulgares disposaient également de ce système d'arme. Suite au traité INF, ces armes ont été détruites entre 1988 et 1991.

Longueur : 7,32 - 7,52 m
Diamètre : 914 mm
Poids de combat : 4.360-4.630 kg
Envergure : 1.848 mm
Entraînement : Moteur-fusée à propergol solide
Vitesse : Mach 4
Portée : 480 km
Puissance explosive : 10-200 kT

© Wikicommons

Logo CWM